Abstatt, avec ses 4 500 habitants, est une charmante localité du Bade-Würtemberg, située à environ 50 km de Stuttgart et 10 km d’Heilbronn.

 

Deux collines, surmontées l’une d’un château-fort et l’autre d’une ruine médiévale, dominent le village. Sur les pentes pousse la vigne.

La vallée du Neckar est toute proche et la renommée touristique de Heidelberg attire les visiteurs du monde entier.

On vient, par exemple, admirer le tonneau de 221 000 litres, le plus grand du monde, qui fut vidé en une nuit par le nain Perkeo, minuscule par la taille mais gigantesque par la soif.

Historique du Jumelage

Le Jumelage Léhon-Abstatt est une histoire qui débute en 1979…..lorsque le Maire, Monsieur Hervé, et son Conseil Municipal invitent les léhonnaises et les léhonnais à choisir entre plusieurs pays européens : « La Grande Bretagne, l’Irlande, les Pays-Bas, la R.F.A. et l’Espagne ». Leur dévolu se portera sur la R.F.A.

 En avril 1980, un courrier du Conseil des Communes d’Europe informe le Comité du Jumelage que quatre villes allemandes sont à la recherche d’un partenaire français. Ce sera la ville d’Abstatt, située à 60 kms au nord de Stuttgart et 1020 kms de Léhon, qui sera choisie.

La date des cérémonies qui scelleront officiellement le jumelage de nos deux communes est alors arrêtée : elles se dérouleront le 30 mai 1981 à Abstatt et le 26 septembre de la même année à Léhon.

 

Le chat, symbole d'Abstatt

 

Le mot « Rällling » est le sobriquet des Abstatters. Dans toute l’Allemagne, il n’est pas rare que les habitants d’un village ou même d’une ville aient un sobriquet. En fait, il arrive très souvent qu’un surnom leur ait été attribué par les habitants d’un village ou d’une ville voisine. En règle générale, on vous racontera une histoire drôle qui expliquera ce surnom, quelquefois même plusieurs histoires drôles qui divergent les unes des autres.

Au départ plutôt péjoratifs,  ces surnoms ont ensuite été adoptés avec fierté au XXème siècle par leurs victimes mêmes, comme partie intégrante de leur identité.

L’histoire du Rälling d’Abstatt est une histoire vraie… du moins, c’est ce que l’on dit.

Qu’est-ce qu’un « Rälling » ? L’interprétation la plus rapprochée sera : un chat très entreprenant à la recherche d’une fiancée. Et pourquoi les Abstatters furent-ils surnommés ainsi ?

La tradition relate que les jeunes garçons d’Abstatt aimaient aller dans les villages voisins pour faire la cour aux gracieuses créatures. Et pour se faire remarquer de ces jeunes dames, ils avaient l’habitude de se poster sous leur fenêtre et se mettaient à miauler comme des chats. C’est cette façon particulière de faire la cour qui leur valut ce sobriquet. On ne parla plus d’Abstatters mais de « Rälling ».

 

Alors on a voulu donner une forme au « Rälling ». A Abstatt, tous ceux qui étaient intéressés purent se procurer un « Rälling » à l’état pur pour ensuite l’agrémenter, le personnaliser et le décorer à sa façon.

Chaque chat est donc devenu un spécimen spécial et tout à fait unique. Pour mettre en valeur ces œuvres d’art de façon appropriée, une place de choix a été attribuée à chacun dans l’enceinte du Parc d’Abstatt ou dans la commune.